Daniel NANJOD 1943 2016

L’auteur de formation scientifique, a suivi un parcours initiatique peu commun. Il survit miraculeusement à un très grave accident et reçoit d’importantes révélations. Après quarante ans de recherches et d’accompagnement auprès des malades il s’est consacré à la transmission d’un savoir inédit. Pour se définir il disait : “ce qui est important c’est ce que je dis ou j’écris

L’oeuvre de Daniel NANJOD :
La découverte et la formalisation de la vision intérieure/psychique
Un livre “de la connaissance à la guérison”
Une série de 24 CD audio à thème
Un enseignement à distance pour les particuliers avec 30 monographies
Une formation à la vision intérieure pour les professionnels de santé, …

Une équipe de proches, professionnels et bénévoles poursuit son oeuvre.

 

La vision intérieure ou vision psychique

A la fin du siècle dernier beaucoup d’ouvrages ont été écrits sur ce sujet, mais depuis des millénaires déjà, les anciennes traditions représentaient les sages avec un troisième œil sur la base du front. Ce symbole marquant était la manifestation de l’union des trois forces, ou aspects, de la divinité, la Volonté, l’Amour Sagesse et l’Intelligence Active, fusionnant en un seul point, au centre de la glande pinéale, l’œil reptilien qui a toute sa signification et qui se manifeste au niveau de la glande pituitaire.

La représentation de ce troisième œil doit nous faire comprendre que nous pouvons éveiller nos facultés psychiques profondément enfouies en nous, en particulier celle de la clairvoyance ou la vision psychique.

Aujourd’hui, les convictions que nous avons acquises sur le fonctionnement du corps humain, que nous cultivons et utilisons dans certaines techniques, en particulier dans le domaine de la visualisation, nous ont véritablement déviés du chemin de la connaissance. En effet, la plupart des méthodes reconnues et proposées à ce jour reposent essentiellement sur l’activité du mental, qui, selon certaines théories, permet d’acquérir le pouvoir, l’argent, la force, la santé et le bonheur.

Afin de mieux comprendre, représentez-vous les trois corps, le physique, l’astral et le mental réunis en un seul, chacun possédant sa propre structure cérébrale située dans la sphère gauche et droite du cerveau, les aspects positifs et négatifs. Entre les deux sphères cérébrales, aussi bien sur les plans physique, astral que mental, se situe un troisième centre, celui de la conscience qui est de polarité neutre.

Lors d’un exercice de visualisation, le mental émet, ou projette des informations vers l’extérieur de soi pour formuler un désir sous la forme d’images. Contrairement à cette formule, en ce qui concerne la vision psychique, si nous parvenons à accéder à un centre de conscience, astral par exemple, nous recevons les informations issues de l’extérieur préalablement décodées par les structures cérébrales astrales, la vision psychique est activée.

A tous les niveaux de consciences nous retrouvons ce processus de fonctionnement : nous recevons bien la forme des images du monde physique qui nous entoure, car sur ce plan, notre conscience est bien éveillée, mais nous ne percevons que peu de choses du monde astral sinon que des impressions, des sensations ou des parcelles d’informations. Ce que nous pouvons percevoir du monde astral est parfois bien difficile à définir ou à interpréter du fait que notre conscience astrale n’est pas encore suffisamment éveillée. Il en est de même pour la conscience du plan mental. Bien trop souvent, ce que nous pouvons voir ou entendre sur ces plans d’énergies se trouve déformé ou totalement dévié par les récepteurs de nos structures cérébrales peu développées.

En résumé, l’ouverture du troisième œil, ou la vision psychique, emprunte un circuit énergétique dont les informations partent de l’extérieur de soi pour être décodées par les structures cérébrales des plans d’énergie concernés et dirigées au centre de conscience et vice versa pour le retour.

La visualisation fait appel à une projection d’images construites mentalement et non réelles, partant des structures cérébrales vers l’extérieur sans passer par le centre de conscience. Ce processus fonctionne à l’horizontalité et fait appel à l’imagination.

La vision psychique, le troisième œil, nous donne la possibilité de voir les mondes qui nous entourent, la quatrième, la cinquième et la sixième dimensions, en fonction des capacités dont nous disposons.

Cette qualité, qui ne semble réservée qu’à certaines personnes, est pourtant accessible à tous. Un travail sur soi permet d’ouvrir nos centres de consciences et de voir en particulier les structures et l’anatomie des corps éthérique, astral et mental, tels qu’ils sont dans la réalité du moment.

La différence réside bien dans le fait que nous ne projetons aucune image, nous voyons les images réelles, celles des dimensions que nous ignorons.

Si nous prenons l’exemple de cette ouverture nous permettant de voir dans notre corps, ou dans celui de votre voisin, nous découvrons avec une précision remarquable, toutes les structures et les circuits énergétiques qui agissent sur les fonctions organiques, ainsi que les centres des différents plans mentaux et de consciences. Ces merveilleuses images en couleur nous ouvrent vraiment les portes d’un autre monde, celui à l’intérieur duquel il est possible d’agir sur les maladies inscrites au sein de nos mémoires, d’intervenir sur les réseaux énergétiques ainsi que sur nos organes, et cela, en travaillant en pleine conscience.

Toutes ces explications peuvent bousculer vos convictions personnelles et vous interroger, mais pouvoir le vivre est sans aucun doute le meilleur moyen d’apprendre et de comprendre. Bonne chance.

Ecoutez en ligne “la vision intérieure ou psychique”

Téléchargez gratuitement ce fichier audio.